Home > Activités SHN > Les colloques

Les sages-femmes d’hier à aujourd’hui

Programme et intervenants


Colloque organisé par :

  • La Société d’Histoire de la Naissance
  • L’association Espace Naissance de Nantes
  • Les Dossiers de l’Obstétrique

Programme

Samedi 25 septembre 2004

Histoire des sages-femmes en France
1/ Les sages-femmes au XVIIIe siècle. Par Jacques Gélis.
2/ Les sages-femmes de la Maternité de Port-Royal dans la première moitié du XIXe siècle. Par Scarlett Beauvalet.
3/ Les sages-femmes à Paris de 1871 à 1914. Par Danielle Tucat.
4/ Paroles de sages-femmes sur les mutations de leur profession. Saint-Etienne dans les années 1920-1950. Par Mathilde Dubesset.
5/ La sage-femme après 1950 : une profession féminine dans une société en évolution. Par Jocelyne George et Marianne Caron-Leulliez.

Histoire des sages-femmes à l’étranger : quelques exemples
1/ Les sages-femmes peuvent-elles disparaître ? Le cas des Etats-Unis. Par Marie-France Morel.
2/ La sage-femme aux Pays Bas : le pivot des soins obstétricaux. Par Paul A.O.M De Reu.
3/ 1880-1930 : cinquante ans d’histoire des sages-femmes en Suisse. Par Lorenza Bettoli.
4/ Histoire des sages-femmes au Ghana. Par Anne Hugon.
5/ Historique de la profession de sage-femme en Belgique. Par Evelyne Mathieu.
6/ La naissance et le développement de la profession de sage-femme en Grande-Bretagne. Par Marianne Mead.
7/ La place respective des médecins et des sages-femmes autour de la naissance. Par Isabelle Brabant.

Dimanche 26 septembre 2005
1/ Résultats de l’enquête sur les sages-femmes, pour préparer le colloque. Par Yvonne Knibiehler.
2/ 1ère Table-ronde : Témoignages de sages-femmes ayant exercé à partir de 1950. Mesdames Matton, Margot Thieu.
3/ Place des « Dossiers de l’Obstétrique » dans l’histoire récente des sages-femmes. Par Jean Ossart.
4/ 2ème Table-ronde : Sages-femmes à partir de 1975 : Odile Montazeau.
5/ Sage-femme hospitalière : 25 ans de pratique : D’où viens-je ?... Où cours-je ?... Et dans quel état j’erre ? Par Françoise Bourdais.
6/ De la maternité des Bluets aux cités du 93. Par Agnès Molaro-Técles Y Soler.
7/ Une évolution dans la profession de sage-femme : les hommes sages-femmes. Par Philippe Charrier.
8/ 3ème Table ronde : Témoignages d’étudiantes sages-femmes d’aujourd’hui. Belgique et France : Maïté Godebuer, Yasmine Gaborian, Marion Andrieu.
9/ La situation des sages-femmes en France aujourd’hui, d’après le rapport de l’AUDIPOG, Association des Utilisateurs des Dossiers Informatique utilisés en pédiatrie, obstétrique et gynécologie. Par Francine Dauphin-Caumel.

Présentation des intervenants

  • Scarlett BEAUVALET-BOUTOUYRIE
    Professeur d’histoire moderne à l’Université Jules Verne d’Amiens. Le fil conducteur de ses recherches est l’histoire de la solitude des femmes, qu’elle a étudiée dans trois contextes différents : celui des mères célibataires ou très pauvres qui accouchent à l’hôpital à Paris au XIXe siècle dans Naître à l’hôpital, Belin 1999 ; celui des veuves aux XVIIe et XVIIIe siècles, dans Etre Veuve sous l’Ancien Régime (Belin, 2001) ; et des femmes en général (Les femmes à l’époque moderne : XVIe-XVIIIe siècle, Belin, 2003). Elle connaît bien le monde des sages-femmes, puisqu’elle est régulièrement amenée à diriger des mémoires de fin d’études portant sur l’histoire des sages-femmes, à l’école de sages-femmes de Baudelocque.
  • Lorenza BETTOLI
    Historienne, sage-femme et conseillère en planning familial. Elle enseigne l’histoire de la profession de sage-femme à la Haute Ecole de Santé de Genève et collabore régulièrement à la rédaction des Dossiers de l’Obstétrique à Paris, ainsi qu’à diverses revues professionnelles suisses. Elle a présidé pendant six ans la section genevoise de la Fédération Suisse des sages-femmes et participé activement à la formation permanente des sages-femmes au niveau national. Elle travaille aujourd’hui au Planning Familial de Genève. Elle est l’auteur d’un mémoire de licence sur la profession de sage-femme en Suisse. « La profession de sage-femme en Suisse entre 1880 et 1930 : médicalisation et institutionnalisation d’un métier », Mémoire de licence à la Faculté de Lettres, Genève, 1983.
  • Françoise BOURDAIS
    Diplômée de l’école de sages-femmes de Rennes en 79. Sage-femme hospitalière à Saint-Nazaire, elle participe au Comité de Rédaction des Dossiers de l’Obstétrique depuis octobre 89.
  • Isabelle BRABANT
    Sage-femme, elle exerce sa profession à la Maison de Naissance de Côte-des-Neiges de Montréal. Elle s’est impliquée dans le dossier de la législation de la profession des sages-femmes au Québec, a participé activement au mouvement d’humanisation des naissances et continue à s’engager dans l’amélioration des conditions entourant la naissance. Elle est l’auteur de Vivre sa grossesse et son accouchement : une naissance heureuse (Lyon, 2003).
  • Marianne CARON-LEULLIEZ
    Agrégée d’histoire, maître de conférences. Durant trente ans, elle a enseigné, à l’université de Montpellier, l’histoire politique et culturelle de l’époque contemporaine. Elle a coécrit avec Jocelyne George, un ouvrage sur l’histoire de l’accouchement sans douleur : L’Accouchement sans douleur. Histoire d’une révolution oubliée (éditions de l’Atelier, 2004).
  • Philippe CHARRIER
    Sociologue ; il est chercheur associé dans un laboratoire qui dépend l’Université Lyon 2 et du CNRS, le GLYSI-SAFA. Il mène des travaux sur les professions et particulièrement sur les rapports sociaux de sexe dans les groupes professionnels. Il travaille sur les hommes sages-femmes et parallèlement sur les arbitres féminines de football. Sa dernière publication est un article : " Comment envisage-t-on d’être sage-femme quand est un homme ? L’intégration professionnelle des étudiants hommes sages-femmes", Travail, genre et sociétés, Paris, n°12, 2004.
  • Francine DAUPHIN-CAUMEL
    Diplômée à l’école de Foch en 1965, sage-femme hospitalière à Port-Royal, puis à Antoine Béclère, et ensuite à l’Institut Montsouris Mutualiste. Sage-femme libérale depuis 9 mois, et responsable du syndicat professionnel ONSSF.
  • Paul DE REU
    Sage-femme diplômé de l’école de Heerlen (Limbourg - Pays-Bas). Exerce en libéral à Boxtel depuis 1976. Publications sur l’échographie et sur la mortalité périnatale évitable (prépare un PhD sur ce domaine).
  • Mathilde DUBESSET
    Maîtresse de conférences d’histoire contemporaine à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble. Spécialiste d’histoire des femmes et du genre, ses recherches se situent au croisement de l’histoire politique, religieuse et culturelle. Ouvrages et articles récents : Parcours de femmes, réalités et représentations, Saint-Etienne 1880-1950, en collaboration avec Michelle Zancarini- Fournel, Presses universitaires de Lyon, 1993. Des femmes en mouvement, catholiques et protestantes au XXe siècle, Cahiers de Meylan, 2000. Article "Les figures du féminin dans deux revues, l’une catholique, l’autre protestante dans les années 1950-1960", Le Mouvement Social, janvier-mars 2002. Coordination du numéro 15 de la revue CLIO, Histoire, Femmes et Sociétés, Chrétiennes, juin 2002. "De la citoyenneté à la parité". Un chapitre de l’ouvrage collectif Le Siècle des Féminismes ; éditions de l’Atelier, 2004.
  • Jacques GÉLIS
    Professeur émérite d’histoire moderne à l’université de Paris 8. Il est bien connu pour ses nombreuses publications, à la fois historiques et anthropologiques, sur la naissance. En 1978, Entrer dans la vie (en collaboration avec Marie-France Morel et Mireille Laget), collection Archives. En 1979, Accoucheur de campagne sous le Roi-soleil, Privat, 1979, réédité chez Imago en 1989 (édition du traité de Mauquest de la Motte, accoucheur normand de la fin du XVIIe siècle). En 1984, L’Arbre et le fruit, Fayard. En 1988, La Sage-femme ou le médecin, Fayard, 1988 (malheureusement épuisé). En 2005, une contribution intitulée “ Le corps, l’Eglise et le sacré », dans l’Histoire du corps, tome 1 (Seuil). Ses recherches actuelles portent sur les sanctuaires à répit : il doit faire paraître en 2007 un livre intitulé Les Enfants des Limbes.Morts-nés et parents dans l’Europe chrétienne (Audibert).
  • Jocelyne GEORGE
    Agrégée d’histoire et docteur d’Etat. Elle a écrit : une histoire des maires en 1989, une histoire de la Troisième République (en collaboration) en 1994 et histoire des relations entre Paris et la province en 1998. Elle vient de publier, en collaboration avec Marianne Leulliez, un ouvrage sur l’histoire de l’accouchement sans douleur : L’Accouchement sans douleur. Histoire d’une révolution oubliée (éditions de l’Atelier, 2004).
  • Anne HUGON
    Maîtresse de conférences d’histoire contemporaine à l’Université Paris I et membre junior de l’Institut Universitaire de France. Spécialiste d’histoire africaine, elle a publié deux ouvrages sur les explorations européennes en Afrique chez Gallimard (Vers les Sources du Nil, 1991, et Vers Tombouctou, 1994, tous deux dans la collection Découvertes) ; et un manuel chez Colin (Introduction à l’histoire de l’Afrique contemporaine, Collection Synthèses, 1998). Elle prépare une habilitation à diriger des recherches avec des recherches actuelles portant sur l’histoire de la maternité à l’époque coloniale au Ghana (plusieurs articles parus ou à paraître dans des revues et ouvrages collectifs).
  • Yvonne KNIBIEHLER
    Historienne. Université de Provence. Retraitée de l’enseignement supérieur. Titres : agrégation et doctorat d’Etat. Mène des travaux sur l’histoire des femmes, de la santé, de l’éducation. Ses dernières publications : La Naissance en Occident. Albin Michel, 2004. Coécrit avec Paul Cesbron ; Maternité et parentalité, codirigé avec Gérard Neyrand, Rennes, éditions de l’Ecole Nationale de la Santé Publique, 2004. Elle prépare actuellement, avec un groupe de sages-femmes et d’historiens, membres de la Société d’Histoire de la Naissance, un recueil de témoignages de sages-femmes (Accoucher. Femmes, sages-femmes et médecins depuis le milieu du XXe siècle, Rennes, ENSP, 2007).
  • Evelyne MATHIEU
    Sage-femme en Belgique depuis 1981. Elle est diplômée en Aptitudes Pédagogiques et licenciée en Sciences de la Famille et de la Sexualité. Comme sage-femme, elle a travaillé à l’hôpital de Braine-l’Alleud et Waterloo durant plusieurs années et a effectué plusieurs missions en pays en développement (Cambodge, Maroc, Burkina-Faso). Elle a enseigné pendant plus de dix ans dans plusieurs écoles, en tant que maître-assistant et maître de formation pratique et est active dans le domaine de la défense et de la promotion de la profession (UPAB). Elle a également suivi de nombreuses formations continues notamment en connaissance et maîtrise du périnée, massage, planning familial naturel, huiles essentielles et allaitement maternel. Aujourd’hui elle pratique sa profession en tant qu’indépendante aussi bien à l’hôpital qu’en extra-hospitalier, en tant que salariée au Centre Hospitalier d’Etterbeck-Ixelles, et en tant qu’enseignante à Namur et à Charleroi.
  • Marie-France MOREL
    Agrégée d’histoire, Marie-France Morel a enseigné l’histoire moderne pendant plus de trente ans à l’Ecole Normale Supérieure de Fontenay-aux-Roses. Ses recherches portent sur l’histoire de la naissance et de la petite enfance. Principales publications : en collaboration avec Jacques Gélis et Mireille Laget, Entrer dans la vie. Naissances et enfances dans la France traditionnelle, Gallimard, Archives, 1978. En collaboration avec Michèle Guidetti et Suzanne Lallemand, Enfances d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui, Armand Colin, 2004. En collaboration avec Catherine Le Grand-Sébille et Françoise Zonabend, Le fœtus, le nourrisson et la mort, L’Harmattan, 1998. En collaboration avec Catherine Rollet, Des bébés et des hommes. Traditions et modernité des soins aux tout-petits, Albin Michel, 2000. En collaboration avec Catherine Le Grand-Sébille et Doris Bonnet, Allaitements en marge, L’Harmattan, 2002. Ses recherches actuelles portent sur l’iconographie de l’embryon au Moyen Âge et à la Renaissance, dans le cadre de l’Action Concertée Incitative (ACI : CNRS/ Muséum d’Histoire Naturelle) interdisciplinaire “ Représentations de l’embryon humain ”
  • Marianne MEAD
    Sage-femme, enseignante et chercheur à l’University of Hertfordshire, Hatfield, Grande Bretagne. Elle s’intéresse particulièrement à la perception du risque par la sage-femme et a entrepris son doctorat sur la perception par les sages-femmes du risque intrapartal des femmes en bonne santé et en travail spontané à terme d’une grossesse normale et simple. Elle a depuis continué à développer cet aspect dans plusieurs pays européens. Elle collabore avec d’autres sages-femmes sur des sujets tels que l’allaitement maternel et les classes défavorisées, la supervision de la sage-femme, la perception du risque SIDA et grossesse. Elle est aussi interprète pour l’Association des Sages-femmes Européennes.
  • Odile MONTAZEAU
    Diplômée de l’école de sage-femme de Poitiers en 1972. Pendant 10 ans, elle a été sage-femme hospitalière, et puis ensuite, depuis 82, elle est enseignante à l’école de sages-femmes de Tours.
  • Danielle TUCAT
    Danielle Tucat a enseigné l’histoire en écoles normales pendant plus de 30 ans. En 1984, sous la direction de Michelle Perrot, elle a soutenu une thèse de 3e cycle sur “ Les sages-femmes à Paris de 1871 à 1914 ”, qui n’a malheureusement pas été publiée. Ses recherches actuelles portent sur l’histoire de l’éducation au XIXe siècle et particulièrement l’éducation des femmes.